décembre 8, 2021

Express du Pacifique

Dernières nouvelles et nouvelles du monde sur les affaires, les sports, la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

La France s’oppose à l’interdiction des voitures à combustion d’ici 2035

La France s’oppose à l’arrêt effectif par l’UE des ventes de voitures à moteur à combustion d’ici 2035, soutenant le saut à long terme vers la cible la plus douce et les modèles hybrides rechargeables d’ici la fin de la décennie.

Le gouvernement français soutient l’objectif de réduire les émissions des voitures de 55 % d’ici 2030 ; Un responsable du cabinet du président Emmanuel Macron a déclaré lundi que les hybrides devraient rester longtemps sur le marché. La semaine dernière, Bloomberg News a rapporté que la Commission européenne prévoyait de réduire les émissions de 65% d’ici 2030 et de les réduire à zéro d’ici 2035.

Invité à ne pas être identifié comme une politique gouvernementale, le responsable a discuté du passage aux véhicules électriques après avoir rencontré des dirigeants et des représentants syndicaux de constructeurs automobiles, dont Stellandis et Renault. Le responsable a déclaré que le pays envisagerait également un nouveau soutien pour que l’industrie adopte la nouvelle technologie.

La position française indique de nouveaux objectifs climatiques au sein de l’UE et comment ils affecteront l’industrie automobile. L’interdiction effective des moteurs à combustion d’ici 2035 fait partie d’un plan ambitieux visant à aligner l’économie de la région sur les objectifs climatiques les plus agressifs. Cela signifie également que certains cadres et responsables du travail expulsent les hybrides plus rapidement que prévu.

Jean-Marie Robert, un représentant du syndicat des travailleurs CFDT qui a assisté à la réunion, a déclaré: “Nous savons qu’il n’y a pas d’autre moyen que de passer aux voitures électriques.” “L’important est que nous nous préparions à l’avance.”

READ  Le président français Emmanuel Macron a déclaré à Japan-Sports News, First Post que les responsables avaient raison d'aller de l'avant avec le sport

Les nouveaux objectifs d’émissions de l’UE seront nettement plus sévères que les objectifs navals actuels, qui nécessitent une réduction de 37,5% des émissions d’ici 2030. Alors que l’industrie automobile est soumise à des règles strictes, la rencontre avec Macron s’inscrit dans le cadre d’un effort visant à obtenir un soutien pour une sortie lente des moteurs à combustion.

La Platform Automobile, premier groupe de pression du secteur, estime que le pays a besoin d’un investissement de 17,5 milliards d’euros (21 milliards de dollars) au milieu de la décennie pour construire des batteries, des bornes de recharge, de l’hydrogène et des services associés.

Une présentation de PFA indique que la sortie progressive des moteurs à combustion entraînera la perte d’environ 100 000 emplois automobiles en France d’ici 2035 et la fermeture de sites de production. L’industrie emploie directement environ 190 000 personnes.