septembre 18, 2021

Express du Pacifique

Dernières nouvelles et nouvelles du monde sur les affaires, les sports, la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

La France devient le premier exportateur net d’électricité devant la Norvège

Image par photos gratuites de Pixabay

La France a dépassé la Norvège pour retrouver son statut de premier exportateur net d’Europe au premier semestre 2021.

Le nouveau rapport de l’analyste de données énergétiques EnAppSys sur le marché européen de l’électricité est unique.

Le rapport a examiné la valeur des importations et des exportations vers l’Europe au cours des six premiers mois de 2021 et les exportations nettes totales de la France étaient de 21 TWh, la majeure partie de l’électricité étant acheminée vers la Grande-Bretagne (8,6 TWh) et l’Italie (7,2 TWh).

Avez-vous lu
Les prix du carbone en Europe ont atteint des niveaux records alors que la demande augmentait
Se concentrer sur les vents flottants pourrait empêcher la croissance marine en Asie-Pacifique

Jean-Paul Harreman, directeur d’EnAppSys BV, a déclaré : « Les niveaux de production nucléaire de la France étaient similaires à ceux des années précédentes (sauf en 2020), mais les exportations d’énergie étaient beaucoup plus élevées en raison de la demande d’avant le gouvernement.

« La hausse des exportations est également due à la hausse des prix du carbone (EU ETS). Au cours des six premiers mois de 2021, les prix du carbone ont atteint 32 56,54 / tce le dernier jour de juin, contre 21 32,73 / tce le premier jour de 2021.

“Avec des prix du carbone élevés, les pays voisins sont susceptibles d’importer plus d’énergie de la France en raison d’une production d’énergie plus faible en carbone.

La Suède est devenue le deuxième exportateur net avec 11,4 TWh, suivie de la Norvège avec 6,6 TWh.

Image : EnAppSys

L’électricité en Suède est principalement produite par l’hydroélectricité et est soutenue par trois centrales nucléaires et une production éolienne croissante, qui a atteint de nouveaux sommets en mars 2021. Ce mélange de combustibles, basé sur la production d’énergie renouvelable et nucléaire, a permis à la Suède d’augmenter ses exportations d’énergie. Pays voisins.

READ  Les ministres tirent sur l'inclusion de la France dans la liste britannique "Amber Plus"

Si l’on considère les exportations nettes en pourcentage de la demande, la France n’exporte que 8,7 % de sa demande d’énergie. En comparaison, la Bosnie arrive en tête avec 63,8% des exportations nettes, suivie de la Suède (15,7%) et de la Bulgarie (14,7%).

L’Italie était le plus grand importateur net avec 19,8 TWh, recevant 9 TWh de la Suisse et 7,3 TWh de la France.
La Grande-Bretagne était le deuxième importateur net d’Europe, enregistrant 12,3 TWh d’importations nettes au premier semestre 2021.

Bill Hewitt, directeur d’EnAppSys, a déclaré : « Les importations d’énergie de la Grande-Bretagne devraient encore augmenter en raison de la connexion de la mer du Nord entre la Grande-Bretagne et la Norvège. La veille, le marché sera négocié par le biais d’une vente aux enchères indirecte, par exemple, fin mars. 2021, la veille des prix étaient plus bas en GB qu’en Norvège, ce qui indique que l’énergie aurait été exportée de GB vers la Norvège.

“Pendant longtemps, la Grande-Bretagne a cessé d’importer de l’électricité car de plus en plus d’eau de mer est construite autour de ses côtes.

En savoir plus sur Rapport EnAppSys.